BENJAMIN BARQUON

- Soyez meilleur que vous-même -

Swimrun - Gravity Race

11/08/2017 - 27

Swimrun

À : Ile-de-France

Type de séance : Course

Sctatch : 68ème

Durée : 04:45:35

5

Natation

Effectué : 5km

Temps approximatif cummulé : 02:26:26

Course a pied

Effectué : 23km

Temps approximatif cummulé : 02:19:09

Rdv le matin à 8h pour y être avant le départ (10h) et surtout avant la fin de la clôture du retrait des dossards (9h30).

On arrive et le parking proche est déjà presque plein.

Quand on voit les mecs en train de se changer on comprend direct qu'il n'y aura pas beaucoup de gras au départ...

Punaise la quantité de sac "IronMan" fait tourner la tête.

Ça ne ressemble pas à une réunion de branleurs...

On venait se faire plaisir, finir et ne pas regarder le classement et bien on en a la certitude, nous ne changerons pas nos objectifs !


On récupère notre petit sac, on se fait inscrire notre numéro sur la main et on retourne sagement à la voiture se changer.

On coupe les jambes de la combinaison d'Éric au-dessus du genou mais on lui laisse les manches.

Enfilage de trifonction et de combinaison.

Lassage de chaussures (on fait ça bien car on va nager avec et il ne faut pas en perdre une dans la vase au fond du lac :D

On met le Pullboy autour de la cuisse.

Je serai porteur de la puce, comme je nage moins vite qu'Éric c'est logique.

Une petite photo pour la postérité.

En entendant parler certains on constate que certains n'en sont pas à leur premier swimrun mais TOUS sont des triathlètes sérieux.


On est prêts on va toucher l'eau pour se faire une idée.

Première sensation pour moi qui ne suis pas frileux, elle est bonne.

Éric n'est pas du même avis et confirme son appréhension.

Je tente de le rassurer.

Aucun respect pour les consignes de sécurité par contre :D


En allant vers le briefing de départ on croise Sylvain (membre du club que je remplace suite à son souci de santé) venu nous encourager, c'est super sympa !

Briefing de course dans le sas de départ, pas vraiment d'infos révolutionnaires ;)

Le départ approche ça sent l'excitation chez les participants.

On nous a annoncé 23km à pied je n'en ai jamais fait plus de 18 et 4km à la nage pour moi qui en fait maxi 3... et là il faudra enchainer les disciplines 10 fois chacune :)

Je sais que je vais aller au bout de moi-même mais je suis là pour ça.

Éric sait que ce sera dur pour moi, c'est un super binôme. Il est toujours positif.



Départ !

Ça part super vite.

On dirait le départ d'un 10km !

On voit quelques nanas ( une dizaines environ ) sur la version longue.

Ce n'est pas mal pour un peu plus de 150 participants ( solo + duo ).

Mais le niveau de parité n'est pas fou, on a encore une confirmation que l'on va en chier !

Dès les premiers mètres je comprends que je ne serai pas dans ma zone de confort.

Et oui, fini les routes goudronnées et les chemins de terre stabilisée.

On aura Au final une section au début sur chemin sabloneux et une portion vers la fin sur une route en terre loin de l'eau et donc nickel.

Ici ce sera herbe mouillée, terre et boue.

Il faut éviter quelques racines et branches...

Cela nous semble assez bien balisé mais l'on a encore 150 personnes devant nous donc forcément on a juste à suivre la masse.


Après 1.5km environ mise à l'eau.

J'y entre assez facilement comme prévu.

Ma combi prend bien l'eau, un filet d'eau à 12-13° file le long de mon dos, emplis toute ma combi et hop c'est good.

Je regarde Éric... visiblement il avait raison de redouter l'eau.

Il grelotte, il entre tout doucement.

Je me mets sur le dos et l'incite à en faire autant.

Une fois le dos et la nuque à température le corps s'adapte et on peut y aller.

Il met un peu de temps à s'habituer à l'eau.

Après quelques secondes (à vue de nez un peu plus d'une minute) il arrive à entrer jusqu’au cou.

Il attaque la brasse pendant encore 20-30s.

Puis tête dans l'eau.

Ok c'est parti.

On se met sur le ventre position crawl et GO !

Je pense que les prochaines transitions iront mieux car le corps sera déjà habitué.

On est parti pour une section "longue" ( 500m ).

Dès les premiers tours de bras je constate que ce sera une horreur aujourd'hui.

La combinaison n'est clairement pas faite pour nager avec les bras !

Je dois fournir un effort immense pour arriver à bien sortir le bras de l'eau et pousser.

La combinaison ne me gêne pas du tout pour courir mais m'empêche totalement de nager !

Je tente de compenser en tapant des pieds...

Inutile avec les baskets je vais plus vite en les laissant mourir derrière.

Ce sera donc 4km de natation totale uniquement avec les bras...

Point positif, le pullboy aide vraiment beaucoup à garder les fesses à la surface !

Vers mi-distance je ne vois plus Éric.

Bon soyons sérieux, j'ai du mal à voir une bouée de plus d'1m de haut orange alors une boule verte de 20cm au milieu d'autres boules vertes ( on a des bonnets verts pour ceux qui n'ont pas suivi )...

On est censé être à moins de 10m dans l'eau c'est râpé, il m'attendra sur la rive.

Fin de la première natation ( 570m théoriques ) avec Éric qui m'attend sur terre et Sylvain à ses côtés qui fait la photo.

Un petit sourire, je patauge dans la boue du bord de l'eau et je monte la pente en terre/boue glissante pour sortir.


Première sortie d'eau pour Éric.


Ma première sortie d'eau.


Ok donc maintenant 1.2km puis retour dans l'eau.

C'est le début, on est bien, on repart comme si de rien n'était.

Un premier bilan s'impose :

Je sais que je vais avoir le cou irrité car ma combi frotte.

Je sais que je vais en chier dans l'eau car la combi n'aime pas nager.

Hormis ça pour le moment tout va bien.

Éric me demande comment ça va, je lui dis qu'il m'attendra sur la rive après la natation car je nage moins vite mais sans plus de détails.

Il me répond qu'il a peu attendu.

De toute façon on n'est pas là pour la gagne.

Derrière nous il n'y a déjà plus grand monde ( 4 - 5 duos ).

J'ai foiré la transition avec la montre car j'ai oublié de changer le sport et donc on a "couru" sur l'eau ...


Le kilomètre passe vite et rapidement on retourne déjà dans l'eau.


Je ne réfléchis pas, je saute à l'eau.

Petite photo pour sylvain.

Je tente de faire le forcing avec mes bras pour voir si ce n'est pas un mauvais positionnement de combinaison qui me gêne pour bien nager.

Non.

C'est la conception de la combinaison qui n'est pas faite pour le mouvement rotatif du crawl.

Je teste la brasse...

OK ça marche, mais la brasse sans les pieds ça avance rien.

Ce sera donc bien crawl sans les jambes et en galère.

On sort de l'eau toujours frais.

On échange rapidement concernant le ressenti de la distance.

Pas de doute cette portion de 250m ne fait pas du tout 250 mais plutôt 400 (+ dérive de trajectoire) !

Les temps ne mentent pas, si je mets presque 11minutes pour faire 250m c'est que je me suis perdu en route !

Pas de vague, pas de courant donc seule la trajectoire importe et clairement il y a bien plus de 250 !

On se dit que ce n'est pas grave car on fait tous le même parcours.


J'aide Éric à enlever le haut de sa combinaison car on aborde le 5km.

Ravitaillement, comme prévu nous faisons une pause même si la course n'est pas trop entamée.

Boisson + banane + brownie ...

Quelle connerie le brownie car il colle aux dents et plein de bouts de noisettes restent bloqués entre les dents.

Après 2km Éric ayant envie de pisser on fait une pause.

Je me dis que je ferai dans la combi à la prochaine transition car ça vient mais c'est pas encore là pour moi.

On se fait passer par 2 - 3 duos mais comme on ne joue pas la gagne :)

On repart pour la fin du 5km.

Avant d'entrer dans l'eau j'aide Éric pour remettre sa combinaison.

Remise de lunettes et Go.

Il faut sauter d'une "marche" d'environ 70-80cm et il y a de quoi avoir de l'eau à la taille.

Voyant ça je demande à Éric la nature du fond, il me dit "comme d'hab de la vase".

Je lui indique amicalement ... "Attention je saute"

Ma corpulence aidant une bonne gerbe d'eau vaseuse éclabousse un peu notre Éric national.

Je me retrouve dans la vase jusqu'aux chevilles.


On nage en sachant d'environ la moitié du 1er tour est fait.

C'est cool.

Toujours en galère pour avancer je commence à trouver mon rythme : lent mais régulier.

Cette portion fait la part belle aux algues qui ici remontent jusqu'à la surface.

Ici étrangement pas de forte odeur de vase.

Il faut avouer que plus grand monde n'est devant nous :)


En sortant de l'eau nous sommes au niveau d'un binôme féminin à bonnet bleu.

Nous en déduisons qu'elles sont sur le court car nous avons bien vu dans le sas de départ que tous les longs duo étaient avec bonnet vert fluo.

La portion de course à pied est d'environ 2km à en croire ce que disent les demoiselles.

On y va cool comme depuis le début car pour nous il reste encore 16km à pied et 3km à nager !

On croise Sylvain pour la dernière fois car il va rentrer chez lui.

Éric me propose de manger un gel, je refuse dans un premier temps mais il insiste et je m'exécute.

Léger détour pour jeter le truc dans une poubelle.

Effectivement on est parti depuis un petit moment déjà et il faut qu'il rentre manger.

Cette portion ne faisait pas 2 mais 2.5km...

On arrive à l'eau, remise de bonnet pour Éric et descente de lunettes sur les yeux pour nous deux.


Je saute à l'eau et là après 20-30m je sens que l'eau est plus froide... ok combinaison + trifoncton ouverte :D

Je referme tout ça.

La portion à nager est de 570m (la plus longue de la boucle).

Mais rien de fou non plus.

J'y vais à mon rythme à la cool et ça passe.

J'arrive même à trouver des repères de respiration pour bien placer des coups d'oeils et m'orienter proprement.

A l'approche de la berge ( environ 50m) je tourne le pullboy et tente la brasse pour réguler ma respiration et voir où en est Éric.

Il n'est pas encore arrivé.

Ok donc il faiblit un peu.

Soit pour m'attendre soit car il commence à puiser dans ses réserves.

Je suis à environ 20-25m et je vois Éric qui sort de l'eau.

Je termine à la cool.

La sortie est sur un ponton avec des bateaux.

La "marche" est d'environ 10-15cm donc un petit effort pour sortir est nécessaire.

Je me plaque à plat ventre et Éric me tend sa main, je lui dis "attends j'active la transition".

Puis je monte en mode "rouli-bouli latéral".


Les deux nanas du court vont plus vite que nous à pied mais on nage plus vite qu'elles ...

Improbable vu mes performances en natation aujourd'hui :D

Avant-dernière portion à pied du tour.

Juste 1km.

On est rapidement sur la plage pour terminer.


Dernière portion natation du tour, assez fun car on débute sur une plage, on passe entre 2 berges et on longe la plage pour ressortir proche de l'arrivée.

Pendant que l'on nage je vois une demoiselle en solo long devant moi qui ne nage pas trop vite mais droit face à un ponton.

Tant pis, je laisse Éric filer et je tente de prévenir la demoiselle qu'elle nage vers un "mur".

Je prends un peu à gauche et j'accélère pour la rattraper.

Je lui touche la jambe... rien.

Je lui tape la chaussure... Rien.

Ok les grands moyens, je lui tire un pied.

Elle se retourne et je lui indique de tirer à droite.

Elle regarde devant et constate qu'elle est à moins de 5m devant le ponton mais à 5 bons mètres du bout de celui-ci, donc pas au bon endroit :D

Je la laisse se rediriger et je reprends ma course.

Éric est loin.

En suivant la trajectoire la plus courte autorisé on se trouve sur une zone rocailleuse avec le sol à environ 1m - 1m20.

On va jouer les saumons et se propulser avec le fond pour aller plus vite.

technique de mon enfance redoutable.

En faisant ainsi j'avance super vite et je double même un binôme et me rapproche d'Éric.

Je sors de l'eau à peine derrière lui !


On longe la plage et on aborde la fin du premier tour.

Une bénévole nous indique le chemin de façon ultra précise "à gauche, à droite puis à droite aux paniers de volley"...

Avec Éric on rigole, si elle croit vraiment que l'on a compris elle peut rêver :D

Elle a surtout réussi à nous faire douter ... on cherche des paniers de basket et des terrains de volley.

Devant un autre binôme nous précède on décide de ne pas plus réfléchir.

On voit l'arche et donc la fin du premier tour... On est à mi-course !



1er tour : 02:15:08

Classement 63ème sur 66 duos finishers.

En connaissant les distances réelles à postériori on a donc mis 02:15:08 pour nager 2.5km et courir 12km + les transitions (5 entrées + sorties d'eau).



Petite pause d'une minute environ au stand ravitaillement de la mi-course.

On est là avec la féminine.

On mange, on boit et on profite.

Éric et la demoiselle partent à gauche et je les arrête de suite.

Ce n'est pas là, il faut suivre le même tracé qu'au départ, donc aller devant nous.

On prend la bonne direction.

La nana étant efficace à pied (spoil, elle le payera plus tard) elle nous distance rapidement.

De notre côté ayant misé sur la constance nous continuons sur une base de 6:00-6:20/km

Arrivé dans l'eau qui avait tant fait mal à Éric (première transition de la boucle) on apprécie vraiment maintenant retrouver de l'eau, changer d'élément et se rafraichir un peu.

Nager puise beaucoup de ressources car on tire un poids mort terrible mais c'est sympa de changer.

Mon ventre me dérangeant depuis le début mais étant resté assez sage se réveille...

Je termine la natation en alternant brasse et crawl avec envie de chier et de vomir ... le top.

Éric vient juste de sortir de l'eau, il est cuit, cela se lit sur son visage.

Je suis certain que le mien doit en dire autant.

Il me reste 50m à faire dans l'eau.

Je sors.

Les berges sont glissantes mais on sent que plus grand monde ne nous précède car les chemins boueux du premier tour s'assèchent.

La demoiselle qui nous avait doublé à pied sort derrière moi de l'eau.

Elle aussi bien attaqué.

Ce 500m a fait du mal aux organismes.

Éric me parle pour de prendre un gel, je lui dis que bientôt le ravito du 5km arrive on attend.


La portion de CaP est courte (1km environ) on profite des montées pour marcher un peu et reprendre notre souffle.

Depuis le début de cette CaP un duo de mecs au profil proche du notre (pas affûtés) est devant nous.

Ils nagent plus vite que moi mais on court mieux.

La demoiselle ne nous doublant pas on en déduit que cela devient difficile pour elle.


Retour dans l'eau.

Section théorique à 250m estimée à 400m à l'aller.

Clairement il n'y a pas 250m !

On est même proche des 450 à mon avis car j'ai tiré super droite cette fois-ci.

Je sors de l'eau pas trop loin d'Éric.

Il me propose de nager ensemble pour la suite en "coupant" son effort.

Je trouve ça sympa même si je pense que la fatigue parle pas mal ^.^

Je l'aide à retirer le haut de sa combinaison.


On aborde le 5km et donc le ravitaillement.

Petite incompréhension de parcours, Éric voit le ravito au loin donc nous changeons de cap :)

On vise droit le ravito et on rattrape le duo devant nous.

A peine le temps de manger 2 bananes et boire un coup de boisson énergétique qu'Éric repart.

Il est chaud pour ne pas laisser les deux mecs devant nous !

Je prends 3 bouts de banane, en fait tomber un et repart.


Mon ventre se rappelle à moi après 1-2km.

Je demande à Éric de couper l'effort pour ne pas avoir besoin de prendre plus en allant aux toilettes.

Je sais par habitude que parfois ça passe.

On marche sur 50-100m.

On réitèrera l'opération une fois avant la fin de ce 5km.

Nous échangerons pas mal sur les troubles intestinaux sur ce 5km :)


On a doublé le duo qui nous précédait juste avant l'entrée dans l'eau.

Je dis à Éric que l'on a passé les 3/4 de la course que maintenant quoi qu'il arrive on ne peut que finir.

Mise à l'eau avec le petit saut qui va bien.

Juste avant Éric avait insisté pour que l'on reprenne un gel mais nous avons attendu.

On nage ici 350-400m.

Sans se presser l'un derrière l'autre.


J'arrive à tenir les baskets de mon binôme !

Plus de trace de la demoiselle depuis le 5km.

En sortant de l'eau je la vois en train de nager.

Elle s'accroche.

Chapeau.


On part pour 2km à pied.

Éric insiste pour le gel.

On le partage à nouveau puis pause poubelle pour le jeter.

Petite accélération et je retrouve Éric.

On ne passe pas loin de l'arrivée.

On a plus de 4h de course dans les jambes.

Il me demande "on en est où" je lui réponds que l'on a passé les 4h (4h05-4h15 je crois).

On double un groupe de 3 "solo" et le duo que nous croisons à chaque cap.


On arrive à l'eau.

On nous annonce que c'est la plus longue (570m donc).

On y va cool avec Éric, je tente d'accrocher les pieds au max.

Je vois Éric qui déporte à gauche, je tente de maintenir une ligne droite.

L'autre duo me passe par la droite.

Je m'accroche à ma nage, c'est bientôt la fin !

Un mec sur un canoé vient à ma hauteur et m'indique que je dérive vers la droite... je rectifie.

Les derniers mètres sont violents dans les bras.

Éric arrive alors qu'il me reste 30m environ.

Je le vois monter je termine.


On sort de l'eau, Éric est cuit, mais je ne suis pas mieux ... je n'ai plus de force !

Il n'y a qu'1km mais on a dû en marcher 200m car j'ai demandé de couper un peu.

Je préfère couper sur 200m et finir que tirer sur la corde et péter à 3km de la fin !

Éric en coéquipier compatissant s'exécute même si laisser filer le duo devant nous lui fait mal au coeur.

On termine la CaP et abordant la natation qui part de la plage et se termine en saumon sauteur :)

Un groupe de personne présentes sur cette plage nous indique aller plus que 350m dans l'eau et 800m à pied !

Je demande confirmation.

C'est bien la fin qui approche !


Je nage dans les pieds d'Éric tant que possible.

Approchant du bout je fais les 50 derniers mètres en mode saumon comme lors du premier tour.

On sort de l'eau ensemble.


C'est la dernière course à pied.

800m.

Éric me demande deux fois de lever le pied car il est cuit.

Forcément je m'exécute immédiatement sans demander d'explication.

Il en a fait de même pour moi donc c'est normal.

Dernier virage, on passe les buissons et on aborde la ligne droite pour l'arche.

Bras levés après 04:45:35 de course nous franchissons la ligne d'arrivée !

Mon Éric si fringant est bien cuit.

Moi tout autant !

Punaise quel effort !


La montre m'indique 28km (donc un de plus que ce qui était prévu).

L'analyse du tracé me montrera qu'il manque une trace GPS sur une CAP d'environ 1km car je suis resté en mode transition ...

Donc environ 29km parcourus dont 5 à la nage sans les jambes !

C'est vraiment un truc de fou à mon faible niveau de débutant motivé.



2nd tour : 02:30:27

Classement 62ème sur 66 duos finishers.

La dérive est présente mais seulement d'1/4 d'heure.

Sachant que nous avons dû ralentir pour mon ventre et qu'il y avait 1 ravito de plus.

Bon ok et forcément plus on faisait de km et plus c'était dur :)




Bilan


Avant tout je suis super content d'avoir fini.

Contrairement à mes courses précédentes, cette distance n'était pas acquise et constituait un réel défi pour moi !

On partait pour plus de 4h d'effort intense et forcément c'était un première pour moi.

Je suis allé au bout de moi-même.

A partir de la fin du premier tour concrètement déjà c'était difficile.

A partir de là c'était tout au mental.

Et bien faire 2h30 en n'ayant plus de bras et plus de jambes mais en continuant malgré tout ça endurci.

On relativise vachement ce qui semble impossible.

Nous avons croisé 4-5 bénévoles hors plan d'eau et ravitaillements et notre classement nous imposait de ne pas être dans la masse des concurrents.

Donc nous avons fait une grande partie de la course avec maximum 2-3 concurrents pas trop loin ce qui donnait encore plus de charge à la course !

Les ravitaillements étaient au top.

M'alimenter pendant une course était une première pour moi.

J'avais mangé une fois des ananas séchés sur une sortie vélo mais rien de comparable.

Le ventre a tenu, difficilement mais cela a tenu.




Pour conclure

Mon binôme : génial, félicitation et merci Éric !

Organisation : au top.

Les sensations de transitions Swimrun : au top

Courir avec la combi : on s'habitue

Nager avec la combi : on ne s'habitue pas car elle n'est pas fait pour

a refaire : oui, sans hésiter !