BENJAMIN BARQUON

- Soyez meilleur que vous-même -

Triathlon - Saint Cyprien

03/11/2017 - 67

Triathlon

À : Saint-Cyprien

Type de séance : Course

Durée : 01:27:18

5

Natation

Effectué : 0.7km

Temps : 00:17:53

Classement section : 128ème

Sctatch : 128ème

Temps approximatif Nat : 14:03

Vitesse moyenne Nat : 3km/h

Temps approximatif T1 : 3:50

J'ai nagé autour de 3km/h donc je suis assez content car c'était ma cible idéale.

Vélo

Effectué : 23km

Temps : 00:44:24

Classement section : 93ème

Sctatch : 108ème (+20)

Vitesse moyenne Nat : 33.4km/h

Temps approximatif Vélo : 42:09

Temps approximatif T1 : 2:15

Avec une moyenne à environ 33.5km/h et ce malgré le vent ! Avec des pointes sur zone calme à 38km/h j'ai eu des sensations au top.

Course a pied

Effectué : 5km

Temps : 00:25:01

Classement section : 141ème

Vitesse moyenne Nat : 5:00/km

Sctatch : 142ème (-34)

Trop fier de ma partie CAP temps idéal, je n'envisageait pas aussi bien.

De bon matin après un petit dej à base de pâtes et d'omelette nous avons fait la reconnaissance avec mon père.

J'étais tellement heureux qu'il m'accompagne !

De retour chez lui, repos et derniers préparatifs.

Il fait vraiment beau, pas un nuage et un ciel bleu superbe.


Il est presque 10h je vais aller chercher le dossard et check l'horaire pour le parc à vélos.

On y va en voiture avec mon père.

Pas d'attente dans la tente de retrait des dossards, cool !

Je serais numéro 19.

Le briefing du XS a lieu leur indiquant les règles de base à respecter.

Je ne m'attarde pas car j'aurais celui du S à midi.

Le vent se lève...

La météo annonce 50km/h de vent avec des rafales à 75km/h pour 13h et progressivement en augmentant jusqu'à 16h (où il est prévu 90km/h de vent en rafales).

En clair il va falloir aller vite pour avoir le moins de vent possible.

Le vent est du marin, vent de mer créant des vagues mes ramenant vers le bord.

Si la houle est trop forte il est prévu que nous nagions dans le port (2x la boucle du XS).

Le parc à vélo ouvre à 11h pour un briefing à 12h, donc no stress on rentre à la maison.


10h45, je sors prendre le soleil, jauger le vent et m'étirer un peu.

Je ne suis pas de ces sportifs qui s'échauffent bien avant une course, j'ai trop peur de ne plus avoir de jus, donc je reste bien au calme :D

11h05 départ pour le parc à vélo, j'ai 700m jusqu'au parc donc j'y vais à vélo.

Ma mère est sur place toute contente.

On fait quelques photos pour le souvenir :)

Mon père arrive avec le sac contenant mes affaires.

J'entre dans le parc et m'installe.


Je constate que les places ne sont pas numérotées.

Je trouve une place libre entre 2 vélos ... punaise je suis le seul BTwin !

Il n'y presque que de beaux vélos c'est impressionnant !

Je pense directement que le niveau n'est pas à chier.

Je sors mes affaires, installe mes chaussures, décide de ne pas mettre de chaussettes mais de les laisser à dispo au cas où...

Je place tout de manière optimale pour ne rien chercher et attraper dans l'ordre tout ce que je devrais mettre.

Je constate 2 choses :

J'aurais dû prendre une serviette pour mettre mes pieds dessus et ne pas avoir plein de sable dans les pompes

J'aurais dû prendre des tongs pour avant le départ ne pas marcher pieds nus


Je ressors du parc juste avant le briefing.

Celui-ci débute par une annonce prévisible ... on nagera dans le port.

En effet il faut être réaliste, la mer est déchainée et nager dans des vagues de plus d'un mètre sera chiant.

Ce n'est pas grave, j'aurais d'autres occasions de nager en mer.

Le départ du S Open (moi) sera donné quand le dernier du S D3 sortira de l'eau.

Parfait.

On se dirige vers la zone de départ.

La D3 est déjà à l'eau, on les regarde partir.

Les premiers du "Open" se mettent à l'eau.

Je trempe mes doigts, elle est froide.

Je saute (je ne plonge pas car on est proche du bord et ce n'est pas le moment de se faire mal en tapant le fond avec la tête).

Première sensation avec la combinaison ... génial !

J'ai froid aux pieds, aux mains et au visage mais tout le reste du corps est bien.

Rapidement je n'ai plus froid du tout aux extrémités.

J'attends le départ, je cherche ma famille.

Mon père, ma belle-mère et mon frère se sont mis assez proche, je leurs fais signe (je sors même de l'eau leur faire un dernier coucou).

Ma mère est sur le ponton de départ au milieu des triathlètes frileux qui n'osent pas se mettre à l'eau.

Elle sera toujours au milieu bien placée pour les photos ;)



TOP DEPART



Je me suis positionné en plein milieu, derrière 2 mecs et devant 1.

J'ai décidé de me mêler à la bataille dès mon premier triathlon, tâter du furieux et prendre des coups.

Inutile de reporter cette "épreuve" à plus tard, on est là pour 100% de l'épreuve donc je n'évite RIEN !

Le départ c'est génial, ça se grimpe dessus, ça nage de partout...

L'eau qui était calme et paisible quelques secondes avant devient un bouillon hostile.

Je me dirige vers la première bouée.

Ce n'est pas facile de placer sa nage dans cette cohue, je décide de suivre ma stratégie prévue et de nager à minima avec les jambes.

Dans un premier temps j'évite donc de donner trop de coups à ceux derrière, j'économise cette partie qui sera sollicité par la suite et je conserve une consommation d'oxygène modérée.

Première bouée... on se croirait dans le métro/RER juste après un incident voyageur aux heures de pointe.

Je suis debout collé/écrasé au milieu de dizaines d'autres sportifs espérant passer ce truc blanc gonflé.

Je passe, je me rallonge et repart direction la deuxième bouée.

Doucement nous avons de plus en plus de place pour nager.

Je lève la tête, effectivement quand on ne nage pas droit on sort des trajectoires communes et donc on a plus de place...

Suivre les pieds/bulles devant soi c'est cool mais si le mec ne nage pas droit moi non plus !

Je tente de rectifier ma trajectoire en sortant la tête toutes les 2-3 respirations.

Je constate que naturellement je nage vers la gauche... ma respiration tous les 2 temps côté droit doit y être pour quelque chose.

2ème bouée, beaucoup moins de monde mais encore pas mal.

Cela n'est pas très fluide mais cela passe mieux.

Direction la bouée devant la sortie pour finir le premier tour.

Je nage super droit, je suis assez fier.

On était censé passer à gauche des bouées intermédiaires mais visiblement tout le monde ne respecte pas la règle.

Ils gagnent 5-10m donc c'est ridicule et je doute qu'ils seront sanctionnés.

Je percute une bouée intermédiaire :D

Ma tête heurte un truc, je regarde devant moi, je vois une chaîne .... ok je suis sur la bonne voie...

Je passe la bouée du demi-tour.

Je vois que le groupe s'est bien étiré.

On peut maintenant nager sereinement.

Sur ma gauche un mec nage aussi vite que moi, on double deux ou trois mecs par leur gauche.

Je me mets à environ 40cm à gauche de mon camarade, environ 60-70cm plus bas que lui, cette sensation de "surfer" sur sa vague est un gros kiff, je force beaucoup moins.

Je n'ai toujours pas mis les jambes, je suis un peu obstiné et sérieux sur mes stratégies de course...

Je regarde la bouée, complètement à droite... on est juste à côté des bateaux !

Je tente de récupérer le cap, il en fait autant.

On nage environ 25m, je regarde à nouveau... punaise on n'est pas bon.

Le mec me met un petit coup "amical" et me cri "on est trop à gauche" ah il a vu :D

Je regarde rapidement derrière on a un groupe de 5-6 qui est dans nos pieds et qui donc se sont également "perdus".

On tire complètement à droite.

On passe la bouée.

ENFIN !

On a fait un détour d'au moins 20-25m sur la trajectoire idéale :D

Je décide de check la bouée tous les 2 respirations.

Mon camarade d'errance est toujours là.

Je constate que lui aussi regarde plus souvent.

On double des mecs que j'avais passé avant la bouée du demi-tour...

On a perdu beaucoup de temps mais comme je ne suis pas là pour faire un chrono je m'en fiche.

Dernière bouée, direction le ponton pour sortir.

Je continu de regarder où je vais.

C'est bon, j'ai pris le rythme.

Je retrouve des pieds devant.

Puis beaucoup de bulles, on approche du ponton et cela coince un peu.

J'arrive et constate que ce que je craignais arrive...

On peut sortir 2 par 2 maximum car il n'y a pas du tout d'espace pour monter.

Personne ne nous aide vraiment côté gauche donc ce sont les mecs dans l'eau qui poussent le cul de celui qui est devant en galère.

Je suis côté gauche, il y a 2 personnes devant moi + celui qui monte.

Pas de bol !

Celui qui monte devant nous est en galère de respiration et a des crampes.

Les orga le tirent hors de la zone de montée assez vite donc on peut à nouveau sortir de l'eau.

C'est mon tour, Il n'y a aucune prise, c'est un plan incliné en plastique qui glisse et surélevé de 10cm par rapport à l'eau...

C'est la merde pour sortir !

On comprend mieux pourquoi si on ne nous pousse pas on reste a plat ventre comme une baleine échouée sur une plage :D

Je tente de m'accrocher à un truc mais il n'y a rien.

Le mec derrière me pousse, je glisse sur le ventre et hop je monte.

Je suis debout et un mec nous hurle "attention à la marche", "attention ça glisse" ... ah oui, un mec s'écrase comme une merde devant moi, ça glisse et il y a une marche.




Transition !

Je suis sur le ponton en goudron, c'est gagné la natation c'est fini.

Il y avait un peu moins de 750m du coup (un peu plus de 700 selon les organisateurs).

Je croise ma famille qui m'encourage, quel plaisir d'avoir du soutien !

J'avoue que je suis totalement dans ma bulle, je les entends crier mon nom mais je ne vois personne.

Je suis focalisé sur deux choses :

Courir pour rejoindre le parc à vélo

Retirer le haut de ma combi

Je dé-scratch rapidement ma combi.

Je descends le zip et je retire les manches.

Parfait !

Je cours en pensant à ce que je dois faire dans le parc.

Juste avant d'entrer je vois un mec en galère avec son scratch, je l'aide tout en courant.

J'entre dans le parc à vélo.

Il y avait quand même une petite distance à courir (500m environ) et on a environ 300m à faire pour en sortir (puis y entrer) avec le vélo.

C'est mon premier donc je me dis que c'est normal et puis c'est pareil pour tout le monde :D

J'arrive devant mon vélo.

Il reste quand même des vélos, donc je ne suis pas dernier sorti de l'eau.

Je mets de suite mon casque et mes lunettes puis mon dossard.

Dans la précipitation je m'acharne à le clipser dans mon dos et je perds facilement 10-15secondes pour rien ... car il faut le dossard derrière à vélo et donc autant le clipser devant !

Je frotte mes pieds, j'enfile mes chaussures.

Je dépends mon vélo et c'est parti.

Je cours et double 2 mecs.

Il y a des petits "dos-d'âne" installés pour protéger les fils et surtout nous protéger des fils.

Un mec à plus d'un mètre de moi n'a pas dû faire attention et perds le contrôle de son vélo sur un de ces trucs.

Il me hurle dessus en m'accusant de l'avoir touché ... complaisant je m'excuse mais je sais que je n'y suis pour rien :D

En sortant j'entends "Aller benji !".

Je saute sur mon vélo, je clipse une chaussure et GO !




Première ligne droite direction le rond-point de Maillol, je passe une personne et me rapproche de deux autres.

Ne voulant pas avoir de problème avec les arbitres je décide de ne m'approcher que pour dépasser et de toujours anticiper ma trajectoire en me déportant.

On se dirige vers la sortie de Saint-Cyprien Plage, on a le vent dans le dos, c'est le moment de vérifier si les jambes sont là.

Je regarde la montre ... mince je n'ai pas activé la transition.

Petit cafouillage, je n'arrive pas à basculer sur le vélo (mode triathlon) ... j'ai oublié de regardé comment faire !

Quel CON !

Je coupe mon effort le temps de changer de mode...

J'arrête le mode triathlon, je bascule en mode vélo de route...

Fais chier.

Ok c'est reparti.

Position sur les prolongateurs et pousse sur tes jambes !

Je passe un 4x4 arrêté en bord de route avec 2 mecs dans le faussé dont un avec le vélo planté dans un cercle en béton ... mince j'espère qu'il va bien.

Je ne sens pas le vent, nous sommes soit à l'abri soit vent de dos ici donc on pousse sec sur les jambes.

J'ai prévu un négative split sur le vélo et la CAP donc j'en garde un tout petit peu pour le deuxième tour.

On arrive vers le collège, vent latéral ok, il est là ce vent !

On remonte (façon de parler car c'est vraiment plat) sur la route Village-Plage.

Les flics bloquent des dizaines de voitures, les gens s'excitent au volant...

Inutile les mecs on a pas fini :D

La remontée vers la plage se fait vent de face.

C'est rude.

J'ai du passer 7 personnes jusqu'à présent et me suis fait doubler par 3.

Je continu parallèlement à Saint-Cyprien Plage direction Argelès et le port.

On est assez à l'abri du vent, il est de côté mais assez atténué par les arbres.

Je double 1 mec sur la route direction le port.

Rond-point et go vers le port.

La route est PARFAITE !

Même un billard est moins lisse.

Le super kiff.

2 dos-d'âne gâchent un peu la partie, mais on fera avec.

Route qui longe le port, assez cabossée, je me mets vers la ligne centrale car la route est plus propre.

On passe devant chez ma mère, je double un mec et j'entends "à gauche !"

Je me rabat assez vite (j'ai déjà dépassé le mec depuis 200 bons mètres) et une nana me passe ... mais vraiment pas vite.

On tourne à droite puis encore une fois direction le rond-point qui clôture la boucle.

La nana qui vient de me doubler en fini avec son vélo.

Soit elle est en D3, soit elle m'a mis une mine énorme :D

Dans les deux cas, chapeau madame.

Deuxième tour de vélo !

J'ai les jambes qui fristouille ! Je suis chaut patate pour faire mieux qu'au premier tour !

J'ai roulé à 80% de ce que je pouvais.

Je compte bien me mettre à 90% ou plus !

J'attaque direct sur la ligne droite vers Maillol (37-38km/h)

Rond-point, je laisse glisser.

J'attaque dès la sortie du rond-point.

Alternant vent de cul et à l'abri ! Je reste entre 37 et 40km/h

Couché sur les prolongateurs je prends un pied monstre.

Je passe un mec avec un vélo de ouf, jante profil haut à l'avant et lenticulaire à l'arrière.

A ce moment je suis à plus de 39km/h ... tout dans les jambes, rien dans le vélo ! BTWIN !

J'arrive au niveau du collège et maintenant on a 3km de vent de face.

Je m'arrache pour survivre.

Mon profil de "gros" prend le vent comme une voile.

Tant pis, c'est un mauvais moment après ça ira.

Et puis il faut prendre du plaisir partout !

J'oscille entre 27 et 31km/h difficile de maintenir une vitesse correcte.

Je pense à ce moment là : Il va falloir manger des séances de HT à forte résistance.

Je retrouve la zone abritée/vent latéral et naturellement la vitesse augmente sans forcer plus !

Le vent est super fort, donc c'est assez tendu de se mettre sur les prolongateurs.

Je roule entre 32 et 35km/h.

J'arrive au rond-point qui nous fait retourner dans Saint-Cyprien.

Le vent est là, bien là.

Alternant vent de face et vent latéral je fais de mon mieux pour maintenir une vitesse supérieure à 32km/h.

Je vais devoir travailler ma position aéro hors prolongateurs car c'est à chier :D

Je vais essayer d'améliorer aussi ma position sur les prolongateurs en me filmant sur le HT.

Aller on prépare la CAP.

Sur le dernier kilo je descends de la plaque pour mouliner un peu et monter autour de 95tr/min.

Sur les derniers 500m je relâche mon effort en moulinant cool.

J'en profite pour boire ma dernière gorgée avant la CAP ! super gestion de l'hydratation (toutes les 10min comme prévue et répété à l'entrainement).

J'arrive au niveau du rond-point, je déclipse.

Je descends de vélo et cours avec mes chaussures direction le parc.

Tout va bien, ma technique de préparation de CAP est bonne sur des distances courtes comme ici ou mon duathlon.

Je fonce vers le parc.

Je pense avoir doublé 22-24 personnes et je suis certain de m'être fait doublé par 6 sur la partie vélo.

Mais comme il y a deux courses peut-être que nous n'étions pas tous dans la même...



Je vire mes chaussures.

Je retire mon casque mais pas mes lunettes.

Je tourne mon dossard pour qu'il soit devant.

Je mets ma casquette et GO !

Je sors du parc direction le front de mer.

J'arrête le chrono vélo et bascule en CAP ... petite perte de temps inutile ...




Je pars au sensation, toujours étranges car j'ai l'impression de ne pas avancer.

Je sais maintenant que c'est faux.

Premier check de la montre ... 4:45/km.

Vent latéral, fort mais totalement latéral donc il ne gênera pas !

On ne s'excite pas, je ne suis pas encore capable de gérer mon allure.

J'ai le cardio à 175+ bpm donc ready pour envoyer !

Premier kilo passé, 5:00 parfait.

J'ai prévu de courir les 5 km à 5:10/km de moyenne si un peu fatigué et autour de 5:00/km si en forme.

C'est le premier donc normal qu'il soit rapide ( c'est ma spéciale ).

Pour les autres je vais essayer de ne regarder la montre qu'au passage du kilo pour le pointage.

Je me fais doubler de partout, et oui, à 5:00/km on est un escargot au milieu de sportifs :D

Je ne me formalise pas, je fais ma course à mon allure, si je me mets à 4:45/km je vais gagner un peu mais pas certain de finir sans exploser...

Je fixe mon allure comme à l'entrainement.

Petit enchainement de virages (un S) bloqué par un mec qui ayant perdu toute lucidité zigzag complètement ( je ne doublerai que lui de toute la CAP ... un de plus que prévu ^.^)

Je perds quelques secondes donc le 2ème kilo est en 5:11/km

Rien d'affolant, sans lui je devais être en 5:07 - 5:08/km.

Je ne lâche rien j'ai mon rythme, je vais le tenir jusqu'à 4.5km puis j'accélère.

C'est comme ça que j'ai prévu ma partie CAP, courir à 80-90% sur 4.5km et finir comme je peux :D

Les deux suivants se passent bien ( 5:07/km et 5:06/km ) donc je suis sur la base d'un 5:02 - 5:03/km de moyenne !

J'arrive au niveau du port, je vois ma famille et ma soeur qui vient d'arriver.

Ils m'encouragent.

Cela a un effet génial, comme si d'un coup toutes mes forces étaient revenues, comme si les 1h20 de courses n'existaient pas.

J'accélère.

Pas trop car il me reste encore 900m.

Je suis super discipliné, j'ai une stratégie de course tant que rien ne vient m'en empêcher je la suis.

Pour le moment cela m'a réussi donc je ne change rien.

Demi-tour au bout du port, retour vers le parc à vélo et l'arrivée.

J'estime être à environ 400m du but.

J'augmente progressivement ma foulée.

Je passe à côté du parc à vélo.

J'accélère.

Dernière ligne droite.

Je libère ma foulée pour finir relâché et vite.

Je franchi la ligne.

Ma mère est là au milieu de l'organisation c'est la seule "spectatrice" dans cette zone, je ne réfléchis pas à "pourquoi" ;)


J'ai terminé mon premier triathlon !




Un petit gamin se jette sur moi pour m'enlever la puce.

Je suis cuit.

J'ai parfaitement gérer mon effort.

Je ne connais pas mon temps car j'ai merdé la montre toute la course :D

Je regarde l'heure... 14h03

On devait partir à 12h30 mais l'on est parti un peu plus tard.

Donc je pense que je dois être sub 1h30 ce qui était mon objectif.

Dans tous les cas je sais que j'ai fait une bonne CAP et un vélo efficace mais plombé par le vent.

Je suis rincé.



Bilan :


Je l'ai fait.

Je suis finisher d'un triathlon (distance S).

Je me suis régalé du début à la fin !

J'avais prévu une stratégie de course pour les 5 phases et je l'ai respecté dans les moindres détails.

J'ai fait exactement ce qui était prévu et comme cela était prévu.

Je suis super content.

Le fait de faire son premier triathlon chez soi avec sa famille c'est génial.

J'avoue que la présence de mes enfants et ma femme me manquait un peu à l'arrivée.

C'est mon seul regret de cette course...

J'ai appris plein de choses pour les prochains ( le coup de la serviette pour la transition ).


Une seule pensée m'habite en prenant ma douche après ma course : Vivement le prochain !




Reconnaissance Triathlon - Saint Cyprien



Reconnaissance parcours vélo

Vélo

1

À : Saint-Cyprien

Type de séance : reconnaissance

Durée : 00:36:32

Moyenne : 22.4 km/h

Effectué : 13.65km


Super gros kiff car je fais la reconnaissance avec mon père !!!

Ça n'a pas de prix !

On déroule sans forcer les 11-12km du parcours vélo qu'il faudra faire 2 fois.

Je repère bien où sont les pièges car en course avec le vent et les autres concurrents, je devrais être prêt !







Sortie vélo récup ?

Vélo

3

À : Saint-Cyprien

Type de séance : Récup

Durée : 01:44:42

Moyenne : 23.6 km/h

Effectué : 41.25km

Après un petit repas en famille je suis d'attaque pour aller me détendre les jambes à vélo.

Je ne pouvais pas venir dans le sud sans aller faire un tour à Collioure et Port-Vendres !

Le vent est toujours là et les arbres en attestent...

Je vais en chier mais ce n'est pas grave.

Je pars pour 35-50km direction la côte :)


Je pars de La Tour Bas Elne direction Saint-Cyprien pour récupérer la route d'Argelès-sur-Mer.

Impossible de me mettre sur les prolongateurs, le vent est vraiment très très fort !

A l'approche d'Argelès je prends direction la campagne pour rejoindre la partie ville.

La route est dévastée mais pour la première fois depuis mon départ je suis un peu à l'abri du vent.

Je fais de mon mieux pour éviter les trous...

J'arrive dans Argelès village.

Je prends à gauche direction la côte.

Un vent de face terrible me fait front.

Impossible d'avancer correctement.

Je fais des tests de position pour diminuer la prise au vent mais ma carrure ne permet pas de repos.


En sortant d'Argelès ça monte un peu.

Vent de face c'est abominable :D

Je double une nana avec un vélo de ville et le porte-bagages à l'arrière.

Je passe à 15km/h elle est presque à l'arrêt, pas certain qu'elle n'aille pas plus vite en poussant.

Il faut être sérieux, le vent est à plus de 90km/h donc quand ça monte et que l'on l'a dans la tronche c'est tendu !


J'approche de Collioure.

Petite descente, vent de face toujours je peine à dépasser les 30km/h alors que je pédale !

Cela me confirme que le vent est violent.

J'attaque la montée de Collioure.

Je suis partiellement abrité donc ça monte.

Parfois un petit coup de vent me rappelle que ce n'est pas gagné.

Arrivé proche d'en haut retour du vent...

Et oui les dernières centaines de mètres se font sur les hauteurs en ligne droite face au vent, génial.


Je prends mon temps avant de descendre et profite de la vue sur la baie.

Je suis venu pour ça :)

Pendant la descente le vent m'empêche de bien profiter car je dois rester vigilent pour ne pas me faire déporter sur les voitures.

Je décide de modifier mon itinéraire et ne pas monter sur les hauteurs de Port-Vendres car je vais avoir trop de vent et ce sera dangereux.

Déjà qu'ici ça l'est !

Mais au moins ici il y a du passage, donc si j'ai un souci je peux trouver de l'aide !


J'arrive vers la plage, je profite de la vue sur Collioure, c'est vraiment top, plein de souvenirs ici !

Je remonte vers Port-Vendres.

En passant devant le centre de repos sur les hauteurs j'ai une pensée pour ma grand-mère qui y a travaillé :)

Toute ma jeunesse cette ville !


La montée vers Port-Vendres est moins raide que celle de Collioure mais moins abritée.

Comme pour l'arrivée sur Collioure, l'arrivée sur Port-Vendres est une belle ligne droite en plein vent.

Il n'est pas vraiment de face donc c'est good ;)

Je descends vers le port.

Je profite de la vue.

Ce petit port de pêche et de marchandise est toujours aussy sympa.

Cela change totalement de Collioure basé sur le tourisme.

Petite photo pour faire plaisir au petit

Je repars vers Collioure :)

Pendant la montée pour sortir coup de fil de ma femme.

Les petits sont réveillés, tout va bien à Paris.

Cool :)

Je reprends mon expédition ;)


Descente sur Collioure.

Je profite de la pente pour me relâcher un peu mais en faisant toujours attention au vent.

Je m'emplis la tête de belles images de la mer, la côte et ces petits villages sympathiques.

En arrivant sur Collioure, petite photo.

Je remonte pour sortir de la ville.

Petit plateau et on mouline.

J'arrive au rond-point de la sortie de la ville, me dirige vers la pente et entends deux petits coups de klaxon.

Je regarde derrière moi.

Un mec dans un gros camion/van me fait signe... les deux pouces levés, un grand sourire.

Je ne sais pas trop ce qu'il veut mais il a l'air content.

J'attaque ma descente avec le mec en camion derrière moi.

Pendant une partie je suis à l'abri du vent et peux bien profiter.

Rapidement le vent me rappelle qu'il faut rester vigilent !

Je dépasse les 50km/h et approche les 60km/h quel kiff :)

Le camion est toujours derrière.

En fait il a dû vouloir me prévenir qu'il allait rester derrière et que je pouvais descendre à ma guise.

Super cool de sa part.

Petite montée pour rejoindre le rond-point qui aiguille Argelès / 4 voies.

Le camion me double avec deux légers coups de klaxon.

Super cool de sa part, je lui fais un signe de "merci" en levant la main avec un sourire.


J'entre dans Argelès plage et rate une sortie pour me retrouver devant un cul de sac.

Le chemin "vélo passez ici" mène droit sur une route en terre pleine de cailloux ...

Je ne dois pas avoir le vélo conseillé :D

Demi-tour, retour sur la route direction Port-Argelès.

Je rentre à la cool vent de côté (comme à l'aller).

Bien chiant jusqu'au bout.

En arrivant sur Saint-Cyprien je m'arrête chez ma mère pour lui faire un dernier coucou avant de partir.

Demain j'ai mon train à 7h40 donc je n'aurai plus l'occasion de la revoir avant ma prochaine venue dans le sud.


Bilan


Super cool d'être allé jusqu'à Port-Vendres.

Avec la course le midi j'avoue que les jambes n'étaient pas là mais c'est normal.

Le vent était vraiment vraiment très fort.

Je n'ai en 40km et 1h40 de vélo JAMAIS pu mettre les mains sur les prolongateurs :)